Histoire de la Danse Orientale

Plus communément appelée “Danse du Ventre” c’est une danse, aujourd’hui, pratiquée partout dans le monde, voici quelques unes des traductions :
“Raks Sharki” en Arabe – “Bellydance” ou « Middle Eastern Dance » en Anglais – “Danza del Ventre” en Italien “Dança do Ventre” en Portugais – “Danza del Vientre” en Espagnol – “Bauchtanz” en Allemand

C’est une des plus ancienne danse au monde, on estime ses premières traces datant de plus de 4 millénaires.

Aujourd’hui, développé comme un art à part entière, nous avons, mis à part les styles fusions (flamenco, hip-pop, contemporain…) 2 styles qui sont principalement développés :

LE BALADI, qui est la naissance de la danse orientale, une danse traditionnelle d’Egypte. Elle se danse pieds à plat (on prend la force de la terre), les bras réalisent peu de mouvements et ne dépassent généralement pas le haut de la tête, peu de déplacements (le corps est ancré dans la terre) c’est un danse très expressive on y joue beaucoup sur les attitudes et l’interprétation des chansons.

LE SHARQI, est un style plus moderne qui est apparu dans les années 1930 et qui a été rendu célèbre par les danseuses Samia Gamal et Tahia Carioca dans les comédies musicales de l’époque.

Elle se danse souvent sur 1/2 pointe, les mouvements sont aériens, on y retrouve des arabesques, des tours élancés et les bras y ont une place prépondérante et effectuent des mouvements amples et modernes. Ce style à été développé afin de pouvoir être présenté sur scène, tirant son inspiration du jazz, du classique et de la rumba.